Menu
Crackdown 3
  • Tout support
  • PC
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
PC ONE
Partager sur :

Voilà bien des lunes que nous n’avions pas eu l’occasion de jouer à Crackdown 3. Lors de sa dernière présentation, à l’E3 2017, le titre de Cloudgine et Sumo Digital ne nous avait pas vraiment convaincu, et après plusieurs reports et un changement de développeurs, on commençait à craindre le pire. Mais en amont de son X018, Xbox nous a permis de redécouvrir Crackdown 3 et sa technologie de cloud-computing, dans une nouvelle démo plutôt rassurante.

Notre vidéo-preview de Crackdown 3


Conditions d’aperçu
Nous avons pu jouer environ deux heures à Crackdown 3, lors d’un événement organisé par Xbox sur le campus de Microsoft, à Redmond. Crackdown 3 tournait sur un kit de développement Xbox One X, lui même connecté à un téléviseur 4K. En plus des sessions de jeu, nous avons également eu la possibilité de parler avec plusieurs membres de l’équipe de développement. Les sessions en elles-mêmes se concentraient sur le multijoueur de Crackdown 3. Dans cet article, nous évaluerons donc d'abord et surtout cette section du jeu.

Crackdown 3 n’a pas fini de faire jaser. Il faut dire que cette exclusivité Xbox One, annoncée pour la première fois lors de l’E3 2014, a connu une histoire très, très mouvementée. À l’origine, le titre était co-développé par cinq studios : Cloudgine, nouveau studio monté par Dave Jones après son départ de Realtime Worlds, les créateurs du premier Crackdown ; Reagent Games, studio voisin de Cloudgine chargé de travailler sur le gameplay du jeu et la production d’assets ; Sumo Digital, à qui l’on doit la campagne solo de Crackdown 3 ; Elbow Rocket, qui développe avec Microsoft Studios son multijoueur ; et Ruffian Games, les papas de Crackdown 2 qui apportent leur aide sur certains éléments de game-design. Un jeu, quatre studios, et donc potentiellement quatre fois plus de problèmes, même si la façon de faire est plutôt classique dans l’industrie du jeu vidéo telle qu’elle fonctionne à notre époque. Seulement voilà, Microsoft n’avait sans doute pas prévu que Cloudgine, à l’origine de la technologie de cloud-computing qui porte Crackdown 3, serait entre-temps racheté par Epic Games. De quoi ralentir le développement d’un titre qui pourtant n’avait pas besoin de ça. Pourtant, alors que le titre s’est tout juste trouvé une date de sortie, une lueur d’espoir renaît : nous avons pu jouer pendant plusieurs heures au multijoueur de Crackdown 3 et on a plutôt aimé ça. Explication.

Seek and destroy


Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif

Avec le rachat de Cloudgine début 2018, de nombreuses personnes se sont demandés si Crackdown 3 serait toujours en mesure de proposer son système de destruction. Car il s’agit là d’une feature clé du titre : Crackdown 3 doit permettre la destruction totale de ses environnements, calculés en temps réel et sans perte de performance côté joueur, grâce à la puissance du cloud. C’est en tout cas ce qui avait été promis, dès les premières présentations du jeu. Et personne n’y croyait vraiment, semble-t-il. Alors forcément, on avait hâte de voir de quoi il en retournait. Xbox, et plus particulièrement Joseph Staten, directeur créatif sur Crackdown 3 et ancienne plume de Bungie, ont tenu à être clairs : la destruction d’environnements est toujours au cœur du jeu, ou tout du moins de son multijoueur. Et manette en mains, il faut admettre que c’est plutôt impressionnant. Lâchés dans de grandes arènes à la verticalité très prononcée, les joueurs ont effectivement la possibilité de mettre à terre n’importe quel building : il suffit de lui tirer dessus pour qu’il finisse par s’effondrer. Bien entendu, tout est calculé en temps réel et les armes les plus puissantes pourront faire voler en éclats les murs porteurs en quelques tirs seulement, là où il faudra plus de patience avec un simple fusil automatique. Mais cela marche bel et bien.

Le plus étonnant reste encore de voir à quel point Crackdown 3 reste fluide, quoi qu’il se passe à l’écran. Le jeu s’affiche en 4K, à 60 images par seconde, l’action est plus que trépidante et les morceaux de buildings volent dans tous les sens et malgré ça, le jeu affiche une stabilité à toute épreuve. C’est d’autant plus appréciable que les combats de Crackdown 3 sont très dynamiques et l’action peut parfois être confuse : un framerate hésitant aurait complètement ruiné le plaisir de jeu.

Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif

Notez toutefois que cette petite prouesse technologique ne s’est pas faite sans quelques concessions. La première est particulièrement notable, puisqu’il s’agit de l’allure globale du jeu. Crackdown 3 n’est pas joli et la 4K n’y change rien. C’est certes une version non-définitive du jeu qui nous a été présentée, et les équipes de Xbox nous ont assuré que les développeurs avaient devant eux quatre mois pour polir leur bébé, mais l’on doute sincèrement que les choses évolueront beaucoup d’ici la sortie. Seconde concession, les environnements. Si vous aviez encore en tête la richesse et la complexité des niveaux aperçus dans les premières vidéos de Crackdown 3, mieux vaut les oublier. Bien entendu, en multijoueur à cinq contre cinq, il est préférable que les cartes ne soient pas trop grandes, mais on aurait peut-être souhaité que les constructions soient plus fouillées, plus détaillées. Ainsi, le jeu gagnerait en identité, ce dont il manque cruellement.

Gameplay

En revanche, s’il y a bien un secteur où Crackdown 3 ne manque pas de charme, c’est bien sur son gameplay. Les personnages, malgré des animations parfois un peu vieillotes, sont plutôt plaisants à contrôler, avec leurs capacités à effectuer sauts, double-sauts et dash aériens qui permettent de se déplacer avec aisance à travers les différentes cartes. Comme ils ne perdent pas de santé lors des chutes, le joueur est donc incité à effectuer les actions les plus invraisemblables pour approcher un ennemi, ou le contourner pour ensuite le prendre à revers. En outre, les cartes sont remplies de bumpers qui permettent d’être projetés à grande vitesse à gauche et à droite, ou simplement en hauteur. Cela donne un rythme fou aux parties où les joueurs peuvent atteindre très rapidement les quatre coins du champs de bataille. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Crackdown 3 se prend facilement en mains et après seulement quelques minutes de jeu, il est possible de réaliser quelques actions de grande classe.

Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif

Car faut-il le rappeler, viser correctement dans Crackdown n’est pas vraiment compliqué : le jeu repose sur un système de verrouillage de l’ennemi et il est donc très facile de tirer et de toucher un ennemi. À l’écran, les choses sont très claires : lorsque vous visez et verrouillez un adversaire, un trait grisâtre vous connecte à lui ; lorsque vous commencez à faire feu, ce trait devient rouge. Mais votre victime aussi voit ce trait et le changement de couleurs, ce qui lui permet d’anticiper, de riposter ou de prendre la fuite. Par conséquence, les combats ne reposent pas sur la visée, comme la plupart des jeux de tir, mais plutôt sur la capacité du joueur à se déplacer et à improviser avec son environnement. C’est là toute l’originalité du multijoueur de Crackdown 3, qui surprend par sa fluidité et l’intensité de son action : on fonce vers un adversaire en vire-voltant dans les airs, le mitraillant autant que possible de loin, perçant des trous dans les murs derrière lesquels il essaie de se cacher. Jusqu’à être à son tour chassé par un autre joueur, et entamer avec lui un nouveau ballet mortel. Le rythme est donc assez soutenu et permettent de nombreux retournements de situation, ce qui donne au jeu un petit goût de « reviens-y » que l’on n’attendait pas vraiment.

Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif

Le tout reste encore de savoir si le jeu sera correctement équilibré. Dans l’immédiat, certains capacités spéciales, comme l’overshield, qui garantit une protection supplémentaire, nous ont parues trop avantageuses par rapport aux autres capacités. Quant aux armes, on attend encore de voir comment se comporteront les joueurs mais l’on a apprécié la belle diversité d’armes principales (fusil automatique, fusil à pompe, SMG, revolver…) et surtout des armes secondaires, dans lequel l’on retrouve toute l’originalité de Crackdown, avec des armes aux capacités étonnantes, comme l’Osiris pour ne citer que lui. Capable de lancer des rafales de grenade, il permet d’effectuer de jolis tirs en cloche, pratique pour tromper un ennemi se croyant en sécurité… Sur notre session de jeu, chaque participant semblait avoir trouvé les armes qui convenaient le mieux à sa façon de jouer, ce qui a fini par donner lieu à des affrontements plutôt sympathiques, ou mindgame et destruction totale faisaient bon ménage.

Bienvenue dans la Wrecking Zone

Chargement de la vidéo Crackdown 3 trailer
Nos impressions
Crackdown 3 nous a positivement surpris lors de cette nouvelle rencontre. Certes il reste encore tout à découvrir sur sa campagne solo, mais cette démo nous a rassuré sur la technologie de cloud-computing et la destruction d’environnements en temps réel qu’elle permet. Mieux, en multijoueur, le jeu s’avère à la fois facile à prendre en mains et extrêmement amusant grâce à la nervosité de ses combats, et une profondeur que l’on ne suspectait pas. De quoi nous rappeler, dans un genre bien différent, le petit Rocket League qui a réussi à séduire de nombreux joueurs, casual comme hardcore. Espérons que le reste du jeu soit du même niveau.
Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste revscairns.com
10 novembre 2018 à 22:47:02
Mis à jour le 11/11/2018
PC Xbox One Action TPS Reagent Games Microsoft
Commander Crackdown 3
ONE
69.99 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Moisurconsole
Moisurconsole
MP
le 12 nov. à 22:16

Franchement je m'y vois déjà, c'est super fun, moi au contraire le Cellshading je le trouve très propre, je préfère ça que le style cartoon. Par contre les 2 lors du Lunch play au secours fermés là les gars.
Sinon sur les 5 dernières mn le capture de zone cela pète de partout c'est bien cool

Lire la suite...
coconutsuu
coconutsuu
MP
le 12 nov. à 20:50

Epyon pourquoi tu dit que le jeu est "moche" ou que les 2 mecs du live JVTV avec toi étaient en mode "c'est dégueulasse techniquement" alors que le jeu est propre et beau,ok c'est pas la technique d'un RDR mais quand même,je veux dire si ce jeu est moche ou dégueulasse techniquement alors en fait en dehors des gros AAA cinématographique tout est de la merde.

Ou est donc la juste mesure la dedans?

En plus il est en 60 fps 1080P,puis dans la logique le solo sera plus beau que le online.

Les jeux que je préfère sont rarement les plus beau techniquement parlant (bloodborne) mais ils ont tout le reste pour eux. DA (subjectif) /gameplay/OST/ambiance/fun/ oui le fun pour un jeu vidéo ça reste primordial quand même.

Aujourd'hui je trouve que la presse est trop porté sur la technique pur (en mode kikoo graphismes) et le nombre de polygones. Dès qu'un jeu singe le cinéma ça cri au BGE...pourtant c'est ces jeux la que je trouve les plus ennuyeux et chiant.

Après tout les goûts sont dans la nature mais je ne suis pas fan de la tournure du JV concernant les AAA avec leur délire façon cinéma jusqu'à presque en oublier qu'à la base se sont des jeux vidéo.

Lire la suite...
Commentaire édité 12 nov., 20:51 par coconutsuu
Znarik
Znarik
MP
le 12 nov. à 10:37

j'avais bizarrement super accroché au premier alors qu'il était bourré de bugs et pas spécialement beau. mais comme décrit dans le mode multi ici, au final, j'y revenais toujours, pour compléter ma collection d'orbes, faire des sauts toujours plus hauts, pour dézinguer toutes les bandes dans chaque quartier etc. tandis que le 2 avait beau être une suite directe, je n'ai jamais compris pourquoi je ne retrouvais pas ces sensations dans celui-ci.
donc rassuré qu'il soit du même acabit que le premier opus ! :)

Lire la suite...
suntinge
suntinge
MP
le 12 nov. à 10:22

c est un jeu pour moi je sais pas viser et ça me frustre les jeux trop complexes aujourd’hui^^
il a l’air fun et moins réel donc oui un bon jeu d arcade surement.
le gameplay a l air complètement assumé de leur part et moi ça me tente bien.
après les pro du snipe et headshots seront sur un autre titre la ça vas se foutre sur la gueule avec beaucoup d esquives^^ et de destruction aleatoire ça me plait bien.
les graphismes je m en bal c est de l arcade.

Lire la suite...
sebluc30
sebluc30
MP
le 12 nov. à 02:29

Sa l'aire mauvais faut espéré que le solo soit bon merde comment ils peuvent tous se planté avec leurs exclus a part Turn 10 les autres compagnies laissent a désirer et j'ai acheté leurs jeux.

Lire la suite...
MiniGnou
MiniGnou
MP
le 11 nov. à 23:38

Et bien, ça a l'air carrément explosif ! Je pense qu'il y a moyen de se taper de très gros fou-rire avec ses potes en soirée !

Lire la suite...
NesSQikeZ7
NesSQikeZ7
MP
le 11 nov. à 21:30

C'est un jeu ps2 wtf? destruction de décors sa ressemble à quedal et la visé auto mdr même les cheateurs font pas mieux :rire:

Lire la suite...
Star_warsazatte
Star_warsazatte
MP
le 11 nov. à 19:29

Vu que le jeu est sacrément moche, une Xbox ONE première du nom pourra le faire tourner en mode propre?
Ou ça sera plus sale encore?

Lire la suite...
RdYfOrPlAy
RdYfOrPlAy
MP
le 11 nov. à 15:28

Crackdown 3 n’est pas joli et la 4K n’y change rien. C’est certes une version non-définitive du jeu qui nous a été présentée, et les équipes de Xbox nous ont assuré que les développeurs avaient devant eux quatre mois pour polir leur bébé

Donc il sortira en 4k à 30fps pour avoir des ombres un peu plus jolie :rire:

Lire la suite...
coconutsuu
coconutsuu
MP
le 11 nov. à 14:40

Ca a l'air très sympa ce mode online et pour le coup le gameplay est originale,tout est basé sur l'esquive et le placement (savoir se cacher dans le décor) et la ou c'est vraiment sympa c'est que vu qu le décor est destructible bah tu peux pas camper 30 seconde derrière ton mur. :noel:

Lire la suite...
Commentaire édité 11 nov., 14:41 par coconutsuu
Top commentaires
oldgamer74
oldgamer74
MP
le 11 nov. à 01:08

Ok pourquoi pas, ça peut changer des jeux ou tout est basé sur la visé, c est clair que si l intention d un autre joueur apparaît à l écran avant que celui ci ai pu faire feu ça rend le gameplay interessant ...
je disais hier que cette licence m avait tjr laissé de marbre mais la ... a voir

Lire la suite...
duxx
duxx
MP
le 11 nov. à 09:03

Je testerais cela gratuitement grâce au gamepass.

Lire la suite...
Boutique
  • Crackdown 3 ONE
    69.99 €
DERNIERS TESTS
  • Test : PlayerUnknown's Battlegrounds : Une version PS4 stable, mais à quel prix ?
    PS4
  • Test : Just Cause 4 : Une aventure libertaire, mais techniquement limitée sur consoles
    PS4 - ONE
  • Test : The Council : Episode 5 - Checkmate - Une conclusion en demi-teinte
    PC - PS4 - ONE
Tous les tests
revscairns.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
Super Junior One Fine Day | Ghost Adventures S15E14 iNTERNAL 720p HDTV x264-DHD [eztv] | Comments 0