Menu
Diablo Immortal
  • Tout support
  • iOS
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
iOS Android
Partager sur :

Plus de 280.000 dislikes en bas de son trailer d'annonce, des pétitions en ligne demandant l'annulation du jeu, un sentiment de trahison vivement exprimé par les fans et une question embarassante plus tard, Diablo Immortal connaît un début de carrière mouvementé. Il faut dire que les amateurs du hack'n slash de Blizzard attendaient de pied ferme une annonce au sujet du renouveau la franchise après plusieurs années de vache maigre. Une série en collaboration avec Netflix murmurée par ici, un hypothétique Diablo 4 espéré par là, une éventuelle nouvelle classe au casting du troisième épisode, peu de fans étaient finalement prêts à encaisser l'annonce d'un jeu Diablo sur mobiles. Pourtant, Blizzard a décidé qu'une partie de l'avenir de sa licence se jouerait sous nos pouces, en mode tactile. Une décision sitôt diabolisée par les joueurs n'y voyant qu'un affront envers leurs attentes. Mais au-delà de toute polémique, que vaut réellement ce Diablo Immortal une fois pris en main ? Nous avons eu l'occasion de l'essayer lors de cette BlizzCon 2018.

Notre avis sur Diablo Immortal en vidéo depuis la BlizzCon 2018


Le projet diabolisé


BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé

Rencontrés peu après la fin de la présentation du jeu, les développeurs de Diablo Immortal tiennent à rassurer. Certes, il s'agit d'un jeu mobile, mais ce dernier bénéficie de tout le respect et le soin de Blizzard pour la franchise. Diablo Immortal entend perpétuer l'adn de la licence en l'adaptant aux spécificités de son nouveau support tactile. Le titre est d'ailleurs exclusivement prévu sur périphériques mobiles, aucune version PC, PS4, Xbox One ni même Switch n'est prévue à l'heure de cette annonce.

Blizzard s'est associé au géant chinois Netease, déjà en charge de World of Warcraft en Asie, pour le développement de Diablo Immortal. Ce partenariat en dit long sur les ambitions et le public ciblé par le projet. Car s'il fait jaser dans les chaumières des joueurs intéressés par la BlizzCon, le jeu mobile représente aujourd'hui un eldorado vers lequel la firme californienne tient à se positionner. On sait que le jeune public délaisse de plus en plus les supports traditionnels tels que les consoles ou le PC pour se tourner vers le gaming sur smartphones ou tablettes tandis que le marché asiatique, en croissance fulgurante depuis quelques années, a d'ores et déjà effectué sa transition vers le mobile. Il n'est donc pas si étonnant de voir Blizzard et Netease investir le marché avec un hack'n slash tel que Diablo, genre déjà bien ancré sur les différents stores.

BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diaboliséBlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé

Une prise en main intuitive

Présenté comme un jeu d'action massivement multijoueur, Diablo Immortal reprend à son compte les mécaniques et la prise en main des hack'n slash mobiles afin d'offrir une expérience intuitive et dynamique au joueur. Neatease transpose ici sans grand bouleversement le gameplay de son catalogue de MMO et autres MOBA mobiles à l'univers de Diablo. On se retrouve alors face à un titre à l'interface épurée, doté de contrôles tactiles simples qui tombent bien en main. Le pouce gauche gère le déplacement du personnage à l'aide d'un stick virtuel tandis que le droit déclenche les cinq capacités de notre héros.

BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé

Trois des six classes annoncées pour le lancement du jeu étaient jouables sur la démo du salon : la sorcière, le barbare et le moine. On y retrouvera plus tard le croisé, le chasseur de démons ainsi que le nécromancien. Si aucune option de personnalisation n'était présente sur cette version du titre, Blizzard nous indique que le joueur aura la possibilité de créer un avatar personnalisé selon plusieurs options : sexe, coupe et couleur de cheveux et autres détails faciaux habituels du RPG.

Quelques minutes à peine suffisent à prendre le jeu en main lors d'une première phase de tutoriel guidée par Deckard Cain. Les contrôles sont très intuitifs et se montrent assez précis pour une expérience mobile. Certains sorts nécessitent par ailleurs de maintenir le doigt appuyé sur l'ércran, de le diriger pour viser puis de le relacher afin de déclencher leur effet à un endroit précis du terrain. Les actions du personnage sont en ce sens assez réactives pour ne pas frustrer le joueur habitué aux contrôles classiques du genre.

BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé

Fluide et plutôt riche en détails, le moteur de jeu ne semble pas souffrir outre mesure de la profusion d'effets visuels à l'écran. Cette démo ne rencontrait pas de ralentissements d'affichage et disposait de temps de chargement plutôt courts entre les différentes zones de jeu. Car Diablo Immortal est découpé en plusieurs "instances" accessibles seuls, ou à plusieurs selon vos envies. Les chasses aux démons se déroulent aux quatre coins du monde de Sanctuaire dans de vastes zones publiques où de multiples événements dynamiques se déclenchent régulièrement. On peut y farmer de l'expérience, de l'équipement, des ressources, grouper via l'interface Battle.net avec d'autres joueurs et accéder aux portails de plusieurs donjons. Ces derniers, à parcourir en solo ou en groupe de quatre joueurs, sont pensés pour un usage mobile et se nettoient en quelques minutes. Quelques couloirs peuplés de mobs, un boss final doté de plusieurs attaques à éviter pour espérer ensuite ramasser une pluie de butins sur son cadavre. Le studio précise que le jeu a été pensé afin de satisfaire les exigences de différents profils de joueurs, du plus casual au plus hardcore d'entre eux.

On ignore à l'heure actuelle vers quel modèle économique Blizzard compte s'orienter pour Diablo Immortal. Et si le secteur laisse à penser que le titre pourrait emprunter la voie du free-to-play, nul ne sait comment ce choix se répercutera sur la progression de notre personnage et sur l'impact d'une éventuelle boutique en jeu. On sait en revanche que tous les héros sont dotés de capacités et de pouvoirs inédits, pensés en adéquation avec les impératifs tactiles du jeu. Le titre devrait se mettre régulièrement à jour afin de faire évoluer son contenu, proposer de nouvelles activités, classes et événements à sa communauté.

BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
L'aspect multijoueur de Diablo Immortal s'exprime aussi par la présence de la ville centrale de Ouestmarche que l'équipe du jeu nous décrit comme un immense hub communautaire où les joueurs pourront intéragir entre eux, discuter, commercer ou encore améliorer leur équipement. L'action du titre fait par ailleurs le pont scénaristique entre la fin de Diablo II : Lord of Destruction et Diablo III et entend conduire les joueurs aussi bien dans des lieux emblématiques de la franchise que dans des territoires encore inexplorés.

Nos impressions
Que penser alors de ce Diablo Immortal, lui dont l'annonce a été si mal perçue par les joueurs ? Le jeu, en tant que tel, se présente comme une expérience plaisante, facile à prendre en main, dotée de graphismes soignés et d'un contenu fidèle à son support d'origine. Néanmoins, Blizzard et Netease ne semblent pas quitter une certaine zone de confort. Le gameplay est certes pêchu, mais reste tout droit repris d'autres jeux de l'éditeur chinois. Le système de zones ouvertes conduisant à des donjons instanciés sent lui aussi un peu le rechauffé pour le moment. Reste donc à espérer que l'expertise du studio californien vienne donner des ailes au projet afin de lui permettre de se démarquer au sein de store mobiles déjà fort chargés en hack'n slash du même type.
Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste revscairns.com
04 novembre 2018 à 10:00:03
Mis à jour le 04/11/2018
BlizzCon iOS Android Hack'n slash MMO Blizzard Entertainment NetEase Games

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Geraltvieu
Geraltvieu
MP
le 12 nov. à 13:05

Ayyyya
Les 200 euro le billet pour se faire annoncer.un JEU MOBILE dans une conv rempli de joueur pc

Lire la suite...
HaiseSosoki
HaiseSosoki
MP
le 08 nov. à 13:17

Diabolo Immoral

Lire la suite...
BlackXP
BlackXP
MP
le 07 nov. à 18:39

A ce qui me semble Bilzzard n'a même pas développé le jeu, ils se sont alliés avec un éditeur mobile qui a déjà fait un jeu dans le genre et ce Diablo n'est finalement qu'une copie adaptée du dit jeu... un pur scandale.

Lire la suite...
Underfog3
Underfog3
MP
le 07 nov. à 03:00

Les annonces de jeux mobiles sont mal perçues par les joueurs, mais ceux-ci sont des débiles profonds.

Plutôt que de pleurer depuis des milliers d'années sur la plate-forme, les mecs pourraient juste gueuler partout que ce serait pas mal que le mobile devienne une vraie plate-forme de JV, avec un support portable de qualité et un vrai pad officiel dédié.

Mais non. Ça chiale comme des gros bébés de 2 ans et demi "on ariv pa a joué sur lécran tactile :snif2: :snif2: :snif2:".
:sleep:

Lire la suite...
kefcon
kefcon
MP
le 07 nov. à 01:55

on ressent de plus en plus l'esprit capitaliste d'Activision.
la grande époque de Blizard qui produisait des jeux pour les joueurs a laisser place à l'air Activision qui produit des jeux pour l'argent sans se soucier des joieurs.
je trouve ça triste d'abandonner ses convictions aux mains du capitalisme.

Lire la suite...
Syloff
Syloff
MP
le 07 nov. à 00:18

Pourquoi remuer le couteau dans la plaie ????

Lire la suite...
jeff0ot
jeff0ot
MP
le 05 nov. à 19:31

blizzard se repose sur leur lauriers mais un jour faudra qu'ils prennent des risques car les gens ne vont plus supporter ce laxisme très longtemps.

Lire la suite...
GeoBlaze
GeoBlaze
MP
le 05 nov. à 19:12

Bon, début du :pave:

Mais cette colère est-elle réellement portée sur le jeu en lui-même ou concerne-t-elle la démarche du studio californien ?

Je pense que si l'on regarde l'ensemble de l'affaire avec un peu de recul, la réponse est évidente. Il s'agit de la seconde option.

Il ne faut pas croire que le studio cherche à "troller" ses joueurs juste pour un gain monétaire à grande échelle. Les gens qui ont travaillé dessus depuis toutes ces années l'ont fait car ils souhaitaient réellement obtenir une expérience Diablo sur ce nouveau jeu, et surtout qu'ils étaient payés pour ça. Mais ce sont leurs choix qui les ont conduits à ce résultat.

1) Rappelons d'abord quelques faits : Diablo 3 est sorti depuis plusieurs années, et les nouveaux contenus arrivent au fond de goutte. Sachant déjà qu’ils ont régressé leurs systèmes de création aléatoire par rapport à Diablo 2 (qui n'avait que très peu de lieux dont la forme et l'espace général étaient prédéfini ; Un exemple parmi beaucoup : il suffit de se rappeler le 1er acte où le Camp des Rogues pouvait être généré avec 4 directions de sortie différente, là ou Diablo 3 a toujours eu des villes fixes), le jeu en lui-même finit par perdre plus vite de son renouvellement que les autres opus.
Nombreux ont été les événements faisant références à du nouveau contenu en attente, comme les différents postes à pourvoir créés par Blizzard pour de nouveau projets. Fatalement, après ces années, les gens s'attendent à avoir un nouvel opus bien ancré dans l'ADN de la licence. C'est une réaction que l'on peut qualifier de normale.
L'annonce de la mise en avant de Diablo pour la séance d'ouverture de la BlizzCon a donc fait l'effet d'une bombe. La conviction des gens s'est renforcée, même inconsciemment.

Or, on nous apprend finalement que le nouvel opus ne sera pas une suite AAA de la licence, ni le remake de D2 que tout le monde espère tant, mais un jeu tout autre, sur Mobile.
Mettons de côté le fait que ce soit un jeu mobile pour plus tard. Il s'avère que le nouvel opus n'a rien de ce que les gens attendaient.
Ce n'est pas la première fois que ce genre de chose arrive, évidemment, mais on ne peut blâmer les gens de se sentir mal vis-à-vis de cela. Mettre cette annonce (alors qu'ils savent bien ce que les gens espèrent pour le futur de la franchise, c'est évident qu'ils se renseignent) sur le podium de la BlizzCon plutôt que la mettre plus tard était déjà un premier faux pas, car rien n'est pire pour le moral d'un gamer qu'une bouffée d'espoir montée à son paroxysme avant d'être réduite en cendre. A mon sens, c'était une erreur de leur part.

2) Le jeu en lui-même : Il a été pensé pour le format Mobile. Ce n'est pas le premier, ce n'est pas le dernier. Le jeu en lui-même semble correct vis-à-vis de la démo, et d’après les testeurs JVC, ils ont cherché à produire une bonne expérience et à utiliser le côté tactile à son avantage. L'histoire et la cinématique elles-mêmes semblent contenir une bonne partie de cet ADN qui a rendu la franchise Diablo si populaire.

Et peut-être bien que ce fût justement ce qui a rendu les fans si décontenancés (beaucoup sont certainement plus que ça mais bref)

Primo : le format mobile. Pour reprendre certains commentaires, plusieurs statuent sur le fait que les jeux mobiles ne sont pas de "vrai jeux". Or, rien n'est plus faux.

hier à 13:44, Bakagura69 a écrit :
Un jeu, par définition, est une activité physique ou mentale dont le but est le plaisir qu'elle procure.

Tout à fait. Un jeu mobile reste un jeu, avec des mécaniques différentes de celles que l'on peut trouver sur les consoles.

Si l'on reprend les exemples les plus comparés, tels que Pkmn Go ou Fallout Shelter, ces jeux spin-off ont leur propre succès, ce qui se répercute par l'envie d'en apprendre plus sur la licence. Et ce Diablo ne fait pas exception.

Mais... (il y a un mais !)

il y a 7 heures, keiku a écrit :
il faut séparer le vrai jeu du fast food, car le je video est une pièce d'art a la base et pas un vulgaire loisir, c'est aussi pour ça que la communauté de base était réduite.

Ce cas-ci s'applique malheureusement à Diablo Immortal car souvenez-vous ce que je viens d'énoncer : Ce Diablo tente de reprendre une formule trop fidèle à son homologue original. Le jeu sonne plus comme une implémentation du cœur de la licence que d'un spin-off.

Reprenons Pkmn Go : Pouvez-vous dire que le jeu tente de reprendre la formule de base ? Non, il s'agit bien d'un spin-off avec un système que l'on ne retrouve pas dans les autres jeux de la franchise, même s'il est très bien accueilli et très apprécié... pour son système à lui, pas parce qu'il est représentatif de la formule de base !
Fallout Shelter ? Idem, on peut y faire le même constat.

Il existe certainement des jeux mobiles de licences qui reprennent la formule originale, je n'en doute pas. Cela dit, peu d'entre eux sont aussi populaire que Diablo, Pkmn ou Fallout. Et peu d'entre eux sont sorti en étant mis en avant dans une conférence réputée malgré les attentes toutes autres des joueurs.

Ce qui amène forcément les joueurs à comparer l'incomparable :

Secondo : le jeu mobile contre le jeu console.

il y a 7 heures, Bakagura69 a écrit :
Donc aucun jeu vidéo sorti sur Gameboy n'a de valeur, puisqu'il y avait des jeux "mieux" sur console de salon à l'époque ?

Correct, de nouveau, on ne peut pas toujours dénigrer tout ce qui est inférieur en terme de ressources juste parce que ça a été créé comme tel. Chaque jeu a ses charmes et ses spécificités qui ne peuvent plaire à tout le monde à la fois, car tout le monde ne vit pas dans les mêmes conditions.

Or... Il ne s'agit cependant pas du procédé classique de porter une licence à succès sur petit format vers du grand format. C'est l'inverse. Peu de jeux peuvent se vanter d'avoir démarré sur des consoles pour ensuite se poursuivre sur du format plus léger. Et qui dit format plus léger, dit forcément moins de ressources.

Un Mobile n'est pas une console de jeux par défaut. Il l'est devenu afin d'étendre la diversité de l'univers du jeu et pour répondre à l'envie des gens de pouvoir jouer en-dehors des salons. Et il le fait très bien à son sens. Mais aucun téléphone n'a jamais eu la même puissance de traitement qu'une Xbox One ou une Ps4.

Pour les spin-off adapté sur mobile, ce n'est pas un problème, bien sûr. Mais pour un jeu à succès qui tente d'y implémenter la suite directe de son développement en termes de mécaniques (et de Lore), cela passe moins bien.
Les fans de la franchise sont habitués à ce que la gamme de jeu principale soit comme elle est, et à présent, ils vont voir ces mécaniques tant saluées sur un format possédant moins de ressources, et donc qui nécessite des compromis qu'ils ne souhaitent pas. Ou du moins, il aurait fallu utiliser ces compromis pour rétablir d'anciennes mécaniques moins gourmandes déjà connues avant (le système de combat de D1, par exemple).
Plus, choisir de faire voir la suite directe du Lore (avec toutes les nouvelles zones par exemple) de la série avec les mécaniques à la base créée pour du jeu console sur un téléphone alors qu’ils avaient le temps et l’argent pour porter ces mécaniques sur une console, là où l'on aurait pu atteindre un plein potentiel, c’est un choix d’orientation assez… discutable.

Bref, je mettrais ma main au feu sans hésitation que si Blizzard avait mis l’annonce au second plan, et s’ils avaient cherché à produire une nouvelle expérience Diablo, une que l’on verrait plus adaptée sur Téléphone en tant que spin-off, le jeu n’aurait jamais, JAMAIS reçu autant de négativité qu’il n’en reçoit aujourd’hui.

Pas parce que c'est un mauvais jeu mobile, mais parce que l’on n’a pas besoin de faire un opus qui sonne comme la saga principale pour donner envie aux gens de s'intéresser à la série. De nouveau, prenez Pkmn Go ou Fallout Shelter pour exemple :ok:

Personnellement, c'est la raison pour laquelle j'ai dislike la vidéo également. Cela dit, je ne participerai pas à cette fameuse pétition d'annulation, trop subjective et qui sonne plus comme un caprice sur le format mobile depuis l'annonce qu'il n'y aurait pas de portage PC ou autre (ce dont je doute personnellement :) L'avenir nous le dira).

Fin du :pave:

Lire la suite...
Commentaire édité 05 nov., 19:16 par GeoBlaze
gurdhyl_bis1
gurdhyl_bis1
MP
le 05 nov. à 18:30

La blizzcom qui vend des tickets virtuels à 40 euros pr ns montrer le prochain diablo sur mobile (ce qui ne m'étonne pas, c'est devenu la tendance chez les éditeurs..) et un warcraft 3 remasterisé... Avc cerise sur le gâteau (attention roulement de tambour) un nouveau personnage de overwatch.. Franchement il ne se foule pas beaucoup.. A qd une nouvelle licence ? Avc tout le pognon qu'ils ont 😂.. Même pas une petite part de risque...

Lire la suite...
geo_icon
geo_icon
MP
le 05 nov. à 17:08

au vue de la puissance des mobiles dernière génération , il aurait était plus sympa de faire un portage de D3 ROS , histoire d'avoir un vrai jeu payé en une fois , et pouvoir y jouer ou on veut .
Maintenant on va avoir un reskin d'un P2W chinois , je trouve qu'i l n'y aucune passion et aucun respect pour la fan base de Diablo .

Peut être que je me trompe , peut être que Diablo Immortal aura la profondeur de gameplay et de création de perso comme D3 , un vrai endgame aussi ..... Mais pour le moment je pense plus à un jeu P2W avec timer frustrant .

Wait and see , mais la je suis plutôt pessimiste . Mais bon en étant fan de Diablo je vais quand même le dl pour le tester , et de toute façon si il est mauvais il se fera démolir par la commu .

Alors au final je pense juste que ce jeu n'ai peut être pas destiné au publique occidental , et que c'est juste une appli bonne a faire du pognon sur le dos nos amis asiatiques qui aiment se genre de modèle économique .

Lire la suite...
Top commentaires
ligong2
ligong2
MP
le 04 nov. à 10:32

On sait que le jeune public délaisse de plus en plus les supports traditionnels tels que les consoles ou le PC pour se tourner vers le gaming sur smartphones ou tablettes

Source? Parce qu'il y a quand même une (énorme) différence entre préférer jouer sur smartphone que sur PC/console et jouer sur smartphone pour passer le temps dans l'autobus.

Lire la suite...
Fallenknight025
Fallenknight025
MP
le 04 nov. à 10:26

Le malaise du petit gars sur scène qui attendait des applaudissements, des encouragements. Au final, il a eu une salle silencieuse qui a produit un malaise. Derrière le coup de grâce fatale, a été un fan (enfin s'il est encore) qui a payé sa place demandant si c'était un poisson d'avril. Il a été épaulé par un mec qui a demandé une version PC, dont la réponse a été hué du coup gros malaise pour le petit gars sur la scène.

En même temps, Blizzard a dit de rien s'attendre cette année sur diablo mais derrière ils auraient pu teasé quelque chose de correcte afin que la pilule passe mieux. Ils ont complètement échoué sur le plan marketing et teasing, en annonçant juste ce projet.

Lire la suite...
DERNIERS TESTS
  • Test : PlayerUnknown's Battlegrounds : Une version PS4 stable, mais à quel prix ?
    PS4
  • Test : Just Cause 4 : Une aventure libertaire, mais techniquement limitée sur consoles
    PS4 - ONE
  • Test : The Council : Episode 5 - Checkmate - Une conclusion en demi-teinte
    PC - PS4 - ONE
Tous les tests
revscairns.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
IDBS Bus Simulator | Kirstie's Handmade Christmas | Seven in Heaven (2018)